image2

Cyril Biehlé et ÔBRETON

En cette période difficile de pandémie, il est important d’encourager nos entrepreneurs établis à Montréal qui se sont lancés en restauration pour le plaisir de nos papilles! Rencontrez aujourd’hui l’un d’entre eux : Cyril Biehlé, fondateur de la crêperie ÔBRETON située à quelques pas de la station Mont-Royal, qui nous raconte aujourd’hui d’où provient son sentiment d’appartenance au Québec et à la Bretagne.

Union Française : Qu’est-ce qui vous a fait venir au Québec?

Cyril : Il y a probablement 1000 raisons, mais la première c’est l’attirance, pas pour l’aventure, mais pour Montréal. Ma femme Kristell et moi-même avions effectué un séjour touristique en 2007 au Québec! Notre passage à Montréal nous a alors donné le goût d’y vivre. Les enfants grandissant, nous recherchions un environnement avec une qualité d’enseignement plus pédagogique et le Québec s’est imposé comme une évidence. Bien sûr, l’herbe n’est pas plus verte ici qu’ailleurs, mais c’est un très bel environnement pour l’épanouissement de la personnalité des enfants. Ici, on encourage l’effort, on voit le verre d’eau à moitié plein et on ne laisse personne derrière. Il aura fallut 5 ans pour concrétiser ce projet et débarquer au Québec en 2012.
Cyril Biel, propriétaire de ÔBRETON

Union Française : Quels sont vos liens avec la Bretagne ?

Cyril : Physiologiques, viscéraux. Je suis originaire du pays Pourlet, la Bretagne des ploucs (qui soit dit en passant signifie paroissien en breton). La Bretagne est dans mon ADN. D’ailleurs, il n’est pas nécessaire de savoir parler breton pour se sentir Breton! La Bretagne est plurielle, il y en a pour tous les goûts, c’est aussi pour cela qu’il n’y a pas de « diaspora » bretonne comme certains le fantasment. La Bretagne, c’est plusieurs pays avec des coutumes, des danses, des sons, des goûts et des paysages différents, mais avec une seule culture qui rassemble les Bretons; celle des fest noz et du plaisir de partager la fête.

« La Bretagne est dans mon ADN »

Union Française : Quels sont vos liens avec l’Union Française?

Cyril : C’est grâce à la fête de la Bretagne que nous avons fait connaissance il y a 3 ans. Depuis, nous avons tissé des liens d’amitié grâce au plaisir de proposer à ceux qui aiment partager le goût de la Bretagne, des moments très intenses. J’aimerais que davantage de Français de tout bord prennent conscience de l’importance et de la chance de pouvoir accéder à une telle institution.

Union Française de Montréal : Si vous étiez une crêpe, laquelle seriez-vous et pourquoi?

Cyril : Pour le salé : la complète, parce qu’elle est tout simplement parfaite. Pour le sucré : la beurre-sucre, pour exactement les mêmes raisons!

Allez suivre ÔBRETON pour commander vos crêpes et galettes natures fraîchement tournées!

Partager cet article

Partager sur facebook
Partager sur linkedin
Partager sur twitter
Partager sur google
Partager sur pinterest
Partager sur email
Partager sur print

Laisser un commentaire